Home / Les dernières actualités / Allemagne : des Néo-Nazis extrémistes grillent sauvagement des saucisses après une attaque au couteau par un réfugié de la paix

Allemagne : des Néo-Nazis extrémistes grillent sauvagement des saucisses après une attaque au couteau par un réfugié de la paix

Leutnant
Démocratie Participative
11 juin 2019

La démocratie est à nouveau en danger. Des cadavres de Nazis maléfiques programmés par des savants fous descendent dans les rues pour s’en prendre aux enfants réfugiés pacifiques.

Le Figaro :

Plusieurs dizaines de manifestants d’extrême droite se sont rassemblés ce dimanche à Chemnitz (est de l’Allemagne), au lendemain de l’agression présumée d’un Allemand par un réfugié syrien. La police locale a indiqué qu’elle enquêtait à propos de ces accusations d’agression.

Selon les manifestants, un Syrien de 18 ans aurait blessé à la main avec un couteau un Allemand de 41 ans lors d’une altercation samedi. Celle-ci aurait eu lieu lors d’un festival de rue musulman dans le centre de la ville, alors qu’un contre-manifestation autour d’un barbecue était organisée par le groupe local d’extrême droite «Pro Chemnitz».

Il y a les festivals de rue musulmans, paisibles et inclusifs.

Et puis il y a les barbecues nazis qui menacent la démocratie et les gens normaux.

Les gens normaux se mettent à quatre pattes dans les rues.

Chemnitz, à 200 km au sud de Berlin, a été le théâtre l’année dernière de violences xénophobes, après la mort d’un Allemand poignardé, meurtre dont est accusé un Syrien actuellement jugé dans la ville voisine de Dresde. Les avocats de cet homme, Alaa Sheikhi, assurent qu’il est innocent.

Quand des clandestins poignardent des gens, ce sont des violences xénophobes.

C’est logique.

Les Allemands ne changeront jamais, ils haïssent les innocents.

Sur une vidéo postée sur internet, on pouvait voir les extrémistes de droite faisant griller du porc, certains d’entre eux criant «ceci est notre ville». Selon Pro Chemnitz, qui a publié sur les réseaux sociaux la photo d’un couteau ensanglanté, l’homme blessé samedi était l’un de ses «camarades».

En 2019, seul un extrémiste peut griller des saucisses parce qu’il n’est pas content quand des musulmans poignardent ses amis dans la rue.

Commenter l’article sur /dempart/