Home / Les dernières actualités / Allemagne : le meurtre d’un élu pro-réfugiés musulmans salué par le peuple allemand sur les réseaux sociaux

Allemagne : le meurtre d’un élu pro-réfugiés musulmans salué par le peuple allemand sur les réseaux sociaux

Captain Harlock
Démocratie Participative
08 juin 2019

Le peuple allemand sort progressivement de la fosse commune où l’avait placé les juifs.

Le journal hébraïque Le Figaro est tétanisé.

Le Figaro :

«Voir ainsi quelqu’un susciter à ce point la haine, juste parce qu’il défend des opinions humanistes, marque pour moi le déclin des valeurs morales humaines», s’est alarmé dans une interview au quotidien Tagesspiegel le ministre conservateur de l’Intérieur, Horst Seehofer, pourtant très critique de la politique migratoire généreuse de la chancelière Angela Merkel.

Le Bavarois Seehofer est le Boomer censé incarner l’aile « dure » de la droite allemande.

C’est donc lui qui salue les opinions « humanistes » du porc Walter Lübcke qui consistaient à appeler publiquement les Allemands indisposés par l’invasion islamique à quitter l’Allemagne.

Les Allemands ont les qualités de leurs défauts.

Ils sont moins bavards que les Français et certainement un peu moins enjoués. Ils sont aussi beaucoup plus soupe au lait, ce que les Français gagneraient à être pour effacer le sourire de la gueule des juifs qui nous narguent depuis trop longtemps dans ce pays.

Le président de la République fédérale, Frank-Walter Steinmeier, a lui aussi déploré, devant des élus réunis à Dortmund, que «certains sur les réseaux sociaux expriment leur satisfaction, applaudissent presque, ce qui est absolument cynique, abominable, dégoûtant à tous égards». Le président allemand, autorité morale sans réels pouvoirs exécutifs, a également pointé la «responsabilité» des plateformes de réseaux sociaux, sur lesquelles est «répandue cette haine».

Cette génération de Boomers enjuivés a constitué ses rentes et son bien-être au détriment de deux générations : la précédente et la nôtre.

En Allemagne, c’est encore plus pornographique. Ces Boomers se sont érigés en juge, incités en cela par les juifs et les Alliés, pour accabler leurs parents d’avoir tenté d’empêcher l’invasion anglo-américaine et bolchevique de l’Europe, c’est-à-dire l’invasion juive.

Maintenant, ils comptent faire le procès de la nouvelle génération pour lui reprocher de ne pas apprécier les conséquences de la victoire juive qu’est son remplacement ethnique.

Walter Lübcke, un dirigeant politique local membre du parti démocrate-chrétien d’Angela Merkel (CDU), a été retrouvé mort le 2 juin dans son jardin, tué d’une balle dans la tête tirée à bout portant. Les enquêteurs n’excluent aucune piste, privée, criminelle, politique ou professionnelle, et poursuivent leurs investigations. Mais la mort de ce dirigeant de la région de Hesse, qui avait défendu avec force en octobre 2015, au nom des valeurs chrétiennes, la politique d’accueil des migrants et invité les Allemands qui ne partageaient pas ces «valeurs» à «quitter le pays», a pris une tonalité politique.

Les hommages et articles consacrés à son décès ont suscité sur les réseaux sociaux une avalanche de commentaires, dont de nombreux saluant ce meurtre. Un internaute s’est réjoui de la mort de «ce traître», un autre prévenant: «voilà ce qui arrivera à Merkel et aux autres». «J’aurais aimé participer à ce meurtre», dit un troisième à propos de Walter Lübcke. Ces propos ont d’autant plus suscité l’indignation que l’élu avait fait l’objet de menaces de mort à plusieurs reprises ces dernières années.

Ces internautes ne divaguent pas : c’est ce qui va se passer.

Se solidariser avec la clique au pouvoir en Europe occidentale va devenir extrêmement risqué. En France, ce que nous vivons sous Macron est totalement à contretemps.

Nous sommes entrés dans une phase pré-révolutionnaire.

Quand la bascule démographique va produire ses pleins effets, l’Allemagne va être très gravement déstabilisée. Le sentiment patriotique va se réveiller au sein du peuple, comme à Chemnitz, et tous les traîtres pro-Alliés seront inévitablement pourchassés par la population revenue de ses illusions.

L’électorat de la CDU, le parti de Merkel, est majoritairement un parti de Boomers nés après-guerre qui n’a qu’une obsession : garantir leurs retraites pour pouvoir dire du bien des juifs et du mal d’Adolf Hitler.

C’est d’ailleurs pour ça que l’Allemagne a développé un modèle si radicalement mercantiliste : pour dégager d’énormes excédents à investir dans le confort des Boomers antifas.

« Le Boomer incite à l’immigration, prolonge l’immigration »

La seule réponse possible à l’arrogance de la pire génération qu’ait connu l’Europe de toute son histoire : interdiction des soins médicaux, transmission immédiate des épargnes et des biens immobiliers aux héritiers, réduction à 300 euros par mois de toutes les retraites.

Une fois nettoyés, ce sera le tour de la vermine islamo-immigrée.

Les commandos robotisés nationaux-socialistes programmés par des geeks nés en 2005 vont marquer le 21ème siècle.

Commenter l’article sur /dempart/