Home / Les dernières actualités / Après avoir insulté l’équipe de France, les turcs dénoncent l’Islande pour avoir insulté l’équipe de Turquie

Après avoir insulté l’équipe de France, les turcs dénoncent l’Islande pour avoir insulté l’équipe de Turquie

Captain Harlock
Démocratie Participative
11 juin 2019

Seulement 48 heures après avoir humilié la France dans les règles de l’art à l’occasion du match FRA-TUR, le gouvernement turc s’en violemment pris à l’Islande, l’accusant d’avoir fait exactement la même chose à son équipe.

20 Minutes :

Des responsables turcs ont dénoncé lundi ce que la presse a décrit comme un « traitement insultant » subi par l’équipe nationale turque de football à son arrivée à l’aéroport de Reykjavik où elle doit affronter l’Islande mardi dans les qualifications pour l’Euro 2020.

Les médias turcs, citant plusieurs joueurs, ont affirmé que l’équipe a dû attendre plusieurs heures aux guichets de contrôle des passeports et que les affaires de certains d’entre eux ont été fouillées à plusieurs reprises.

Le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, s’est emporté sur Twitter contre « ce manque de respect », qualifiant d’« inacceptable » ce traitement. Le directeur de la communication de la présidence turque, Fahrettin Altun, a pour sa part condamné un traitement qui « va à l’encontre de la courtoisie diplomatique ».

Le ministère turc des Affaires étrangères a en outre transmis une protestation officielle à l’Islande par le truchement de l’ambassade de Norvège à Ankara, selon la chaîne NTV. Une protestation que la diplomatie islandaise confirme à l’AFP avoir reçue -sans donner davantage de détails.

Comme vous le voyez, il n’y a pas de différence entre les turcs et les turcs.

Ce que je veux dire, c’est qu’il n’y a pas de différence entre les turcs qui grouillent dans nos rues et les turcs qui gouvernent la Turquie.

Ils ont le même comportement.

Certains auraient pu penser que leurs dirigeants étaient superficiellement civilisés à cause du fait qu’ils portent des costumes. Rien n’est plus faux. Sous son trois pièces, le barbare asiate d’Anatolie reste le même, de la ruelle la plus crasseuse d’Ankara au palais présidentiel.

Ces blattes orientales branchent des nations entières comme le font leurs dealers dans les quartiers qu’ils occupent.

Ils adorent humilier tous ceux qui ne sont pas de leur groupe ethnique. Mais dès que vous refusez de ramper, ils se mettent à vous menacer et vous insulter tout en parlant « d’honneur » et de « respect ».

Dans leur dialecte, « respect » veut dire soumission.

De son côté, le gestionnaire des aéroports islandais Isavia affirme avoir agi de la sorte pour des questions de sécurité, car l’aéroport de Konya -d’où ont décollé les joueurs- n’est pas certifié par l’autorité de l’aviation internationale, conduisant ainsi à des contrôles plus approfondis.

Il ne fait pas le moindre doute qu’Erdogan se sert de ces équipes sportives pour faire passer des armes, des documents et de l’argent à ses janissaires établis un peu partout en Europe.

Il se trouve que les Islandais ont encore assez de respect d’eux-mêmes pour ne pas laisser Erdogan armer des milices djihadistes dans le nord de l’Atlantique. Du moins, pas sans faire un minimum semblant de s’y opposer.

C’est quelque chose qui nous paraît presque curieux.

Il y a longtemps que nous avons admis le principe d’être gouvernés par Erdogan.

Aucun politicien de droite n’est autorisé à faire les meetings que fait Erdogan sur notre territoire.

Il faut être marron ou prêcher le djihad total contre l’Europe pour avoir le droit de rassembler des dizaines de milliers de partisans ultranationalistes. Et encore, dans un pays étranger.

C’est comme si Marine Le Pen rassemblait 10,000 Français à Istanbul pour appeler les Français à faire 5 enfants pour mettre les turcs en minorité en Turquie.

Nous en sommes aux antipodes.

Nous vivons quand même dans un pays occupé par les juifs qui dissout des associations qui proposent à des gens de boire des verres dans des locaux.

Et quand je dis qu’Erdogan prêche le djihad, je n’invente rien.

En fait, c’est la politique de l’Etat Turc que d’enseigner le djihad le plus officiellement qui soit.

Ces races orientales pensent qu’elles sont un don de Dieu à l’humanité. Elles considèrent que vous devez leur baiser le cul du seul fait qu’elles honorent votre pays en venant y déféquer publiquement.

Commenter l’article sur /dempart/