Home / Les dernières actualités / Châteauroux : des migrants blancs se plaignent du manque de diversité dans le club de foot de la ville

Châteauroux : des migrants blancs se plaignent du manque de diversité dans le club de foot de la ville

Captain Harlock
Démocratie Participative
09 juillet 2019

LB Châteauroux, Ghana

Les agressions commises par des migrants blancs se multiplient.

France Bleu Indre :

Certains internautes ont commenté une publication sur la page Facebook de la Berrichonne Football. Ils évoquent la présence de nombreux joueurs de couleur noire dans l’effectif de la Berrichonne Football. Une plainte pourrait être déposée par le club.

C’est sous une photo de l’équipe castelroussine alignée en match amical contre Rodez que certains internautes se sont lâchés. Sur la page Facebook de la Berrichonne Football, la photo montre que tous les joueurs alignés sont noirs. Une petite dizaine de réactions sont affichées. « Il a bien changé le Berry, ma parole. Je trouve ça malheureux. C’est abusé ! », écrit un premier internaute. « Il n’y a donc aucun Berrichon capable d’intégrer notre club », ajoute un autre. « C’est l’équipe du Ghana », pense plaisanter un troisième.

La réaction de la Berri ne s’est pas faite attendre. « Les gens qui sont amenés à avoir ce comportement méritent des sanctions », prévient Bruno Allègre, président délégué du club. Il dit réfléchir à une plainte. « Bien évidemment, il y a des lois. On va voir avec nos avocats ».

Oui, des peines de prison, vite.

C’est intolérable. Si on reste sans réagir, bientôt le club pourrait ressembler à ça :

Angoissant.

Ces propos nauséabonds choquent les supporters croisés devant la boutique du club, au stade Gaston-Petit. « C’est dégueulasse », confirme Tristan. « Les joueurs viennent à Châteauroux. Si les supporters les accueillent comme ça, ils ne vont pas vouloir rester. Il faut changer de mentalité, il faut être ouvert d’esprit aujourd’hui« , poursuit le jeune homme.

« Évidemment, ce ne sont pas des supporters. Les supporters sont là pour encourager l’équipe et pas pour avoir des propos de ce type », explique Bruno Allègre. « La couleur de peau n’est pas un problème. Ce sont des joueurs qui ont choisi la Berrichonne et que nous avons choisis. Comme dans la société, il y a des différences : gros, petits, noirs, verts… Ce qu’on prône, c’est le vivre-ensemble« , conclut le président délégué du club.

Alors comme ça, des gens voudraient imposer des Blancs au LB ?

C’est sidérant.

Les attaques contre notre identité se sont banalisées. Bientôt ils exigeront que l’on mette des quotas d’immigrés blancs dans les équipes de foot.

Que cela plaise ou non à ces étrangers, le LB Châteauroux est une équipe à 100% berrichonne, fière de ses traditions et de ses joueurs locaux. S’il y a des gens qui veulent imposer leur « diversité », ils devront trouver un autre club.

Qu’on se le tienne pour dit.

Commenter l’article sur /dempart/