Home / France / Des dizaines de milliers de migrants afghans se ruent sur la France depuis l’Allemagne submergée

Des dizaines de milliers de migrants afghans se ruent sur la France depuis l’Allemagne submergée

Captain Harlock
Démocratie Participative
12 juin 2019

Il a été dîner dans le 19ème

Nos pires cauchemars sont encore en deçà de la réalité.

Valeurs Actuelles :

Entre 50 et 100 migrants arriveraient chaque jour à Paris en provenance de l’Allemagne depuis le début de l’année, après avoir été déboutés de leur demande de droit d’asile en 2016, selon les informations du JDD. Ils viennent ainsi tenter leur chance en France.

C’est évidemment plus, beaucoup plus.

D’après le JDD, l’Allemagne a enregistré en 2016 environ 280 000 nouvelles demandes d’asile sur un total de 745 545 en cours de traitement. Dans ces demandes, 127 892 sont déposées par des Afghans. Cependant, l’Allemagne refuse une demande afghane sur deux. C’est pourquoi ces derniers prennent la route de Paris.

Comment des centaines de milliers de candidats à la colonisation de l’Allemagne peuvent franchir les frontières avec une telle facilité chaque année ?

La réponse est simple : non seulement il n’y a aucune volonté de les arrêter mais c’est planifié.

L’Allemagne, comme la France, est en train de sombrer sous des flots de bêtes hirsutes. D’ici quelques dizaines d’années, plus rien ne distinguera Karachi de Paris ou Francfort hormis l’architecture.

Enfin, si les mahométans n’ont pas tout fait sauter d’ici là.

Jamais ce système démocratique grâce auquel la finance juive dirige le continent européen ne nous appartera quoique ce soit de bénéfique.

Ce n’est qu’une chute de plus en plus rapide vers la forme la plus primitive de vie et c’est exactement ce que veulent les juifs : nous accabler de dizaines puis de centaines de millions de peaux sombres affamées et haineuses pour tirer l’Europe vers le bas.

Il reste pourtant un problème majeur, la capitale n’est pas en capacité d’accueillir cette masse de personnes. Le centre créé par Anne Hidalgo et ouvert à la mi-novembre porte de la Chapelle est déjà saturé. Une situation qui provoque la reformation de campements sauvages dans les alentours du centre.

Le miracle du développement durable.

Je présume que l’important, ce sont les sacs en plastique.

Commenter l’article sur /dempart/