Home / France / Estonie : à jeun, Marine Le Pen revendique fièrement son soutien aux suprémacistes blancs, dénonce la « terreur rouge »

Estonie : à jeun, Marine Le Pen revendique fièrement son soutien aux suprémacistes blancs, dénonce la « terreur rouge »

Captain Harlock
Démocratie Participative
15 mai 2019

Partisane du 4ème Reich, Marine Le Pen nous soutient

Marine Le Pen vient de faire quelque chose de bien. Comme ça n’arrive jamais, cela vaut la peine d’être relevé.

« La terreur rouge ».

Enfin quelqu’un au RN qui parle une langue qu’un Blanc peut comprendre. Je ne désespérais plus, j’avais carrément abandonné l’idée d’entendre des dirigeants lepénistes parler sainement.

Marine Le Pen qui dénonce le communisme après une interminable décennie sur le thème des « acquis du CNR » gaullo-marxiste, c’est tout de même un pas dans la bonne direction. Notre direction.

Un pas timide et symbolique, mais enfin, un pas tout de même.

Je pense que c’est Nicolas qui est à l’origine de ce déplacement très avisé en Estonie. Cela d’autant mieux que le mème des « Français plus proches des maliens que des Baltes » est promu avec agressivité par tous les souverainistes négrolâtres à la con.

L’Estonie est un pays où les Nazis sont honorés pour avoir fièrement aidé les Baltes à lutter contre la terreur judéo-bolchevique.

Je sais que Nicolas veut nous parler, à nous les centaines de milliers de Blancs absolument excédés par l’invasion de l’Europe qu’orchestrent conjointement les marxistes et la finance juive.

Je suis encore un peu fâché de son voyage en Israël, c’est vrai.

Mais je note des efforts. Une petite pique contre le CRIF et la LICRAsse serait fort à propos.

J’aimerais que Nicolas souligne aussi à quel point la censure des réseaux sociaux par le gang juif mené par Zuckerberg avec l’aide de Macron est honteux. Nous sommes très nombreux à nous exprimer sur ces plateformes, c’est un vrai sujet politique et la censure est un thème populaire.

Pour obtenir des votes, il faut proposer quelque chose en échange. Moi, je veux la liberté totale sur internet.

Pour en revenir à Marine, l’air estonien l’a apparemment régénérée, le temps du voyage en tout cas.

Elle est carrément devenue néo-nazie.

Elle pose avec des suprémacistes blancs qui veulent exécuter tous les musulmans d’Europe.

Marine admire secrètement Brenton Tarrant mais ne peut pas le dire publiquement.

Sachez que vouloir que l’Estonie demeure un pays peuplé d’Estoniens est extrémiste d’après la presse juive.

C’est juste pour vous rappeler qu’aucun pays blanc ne doit survivre au 21ème siècle.

En tout cas, ce petit voyage nous donne à voir ce que pourrait être un parti identitaire en France. Quelle bouffée d’oxygène avec seulement deux photos et un slogan.

Imaginez un peu si Démocratie Participative devenait le média officiel du RN.

Ce serait la révolution. Les nègres négocieraient leur sauf-conduit et les juifs nous rendraient toutes les oeuvres d’art qu’ils nous ont volé.

Tout ça tient à peu de choses, au fond.

Commenter l’article sur /dempart/