Home / Les dernières actualités / La République Juive En Marche veut que les jeunes bossent une journée gratuite pour engraisser les Boomers en retraite

La République Juive En Marche veut que les jeunes bossent une journée gratuite pour engraisser les Boomers en retraite

Captain Harlock
Démocratie Participative
11 mars 2019

Réduits en esclavage les jeunes pour améliorer le train de vie des vampires soixante-huitards, c’est le programme judéo-macroniste.

Europe 1 :

Stanislas Guerini, le patron de LREM, a évoqué la possibilité de « travailler un jour supplémentaire » afin de financer la dépendance, à l’image de la journée de solidarité envers les personnes âgées instaurée en 2004.

La République en marche a souhaité se poser en « aiguillon de la majorité », selon son délégué général Stanislas Guerini, en dévoilant dimanche à Chartres ses propositions issues du « grand débat », comme l’instauration d’un jour de travail supplémentaire pour financer la dépendance.

Apportant sa « pierre au débat », LREM « joue au fond son rôle d’aiguillon de la majorité », s’est félicité Stanislas Guerini devant environ 600 sympathisants ou adhérents, dont trois secrétaires d’État (Brune Poirson, Adrien Taquet, Christelle Dubos) et des parlementaires.

« Travailler un jour supplémentaire ». Stanislas Guerini, qui avait dévoilé samedi en avant-première certaines des propositions du mouvement, dont la réindexation des retraites sur l’inflation, a complété le panel dimanche en donnant la parole aux représentants des quatre groupes de travail (démocratie et citoyenneté, services publics, transition écologique et fiscalité). Parmi les pistes lancées, le patron de LREM a évoqué la possibilité de « travailler un jour supplémentaire » afin de financer la dépendance, à l’image de la journée de solidarité envers les personnes âgées instaurée en 2004.

Un plafonnement de l’indemnisation chômage. Dans la même veine, la députée Bénédicte Peyrol a ouvert la porte à une transformation de l’abattement fiscal de 25% pour les personnes en EHPAD à un crédit d’impôt, afin de le généraliser.

Bien évidemment que Macron allait réduire au servage les jeunes actifs pour payer les retraites de ces horribles boomers.

74% de ces gens ont voté pour Macron au second tour.

Je peux comprendre, en théorie, que quelqu’un ne veuille pas voter pour cette horrible bonne femme qu’est Marine Le Pen.

Je comprends ça.

Mais, au delà la répulsion physique que suscite l’alcoolo-tabagique chez n’importe quelle personne de mentalement équilibrée, il y avait, en mai 2017, un sondage grandeur nature sur qui voulait quoi pour la France.

Plus exactement, qui voulait plus de nègres ou de djihadistes et qui n’en voulaient plus.

Le fait est que si ces boomers n’étaient pas la pire génération qui a jamais existé, ils auraient voté dans les mêmes proportions que les autres pour l’un et l’autre candidats. Mais non, ils ont massivement voté pour Macron.

Dit autrement,  ils ont massivement voté contre Le Pen.

Macron, à la veille des élections européennes, sait que ces vieilles sangsues vont toutes sortir de leurs tanières pour écraser la gueule des actifs blancs. Pour ces vieux, c’est l’heure de la revanche annuelle. Celle où leur haine qui mijote le reste de l’année sans pouvoir la jeter au visage des nouvelles générations peut se déverser hypocritement à l’abri des urnes.

Avec un sourire en coin.

Ils vont voter pour l’Euro et l’UE, c’est-à-dire pour le remboursement de la dette dont ils détiennent une énorme part.

Si on ne comprend pas l’étroite relation entre la génération Golem, leur épargne, la banque juive et l’UE, on ne peut rien comprendre à ce qui se passe actuellement.

Et comme leur épargne et leurs retraites ne leur rapportent pas encore assez, il va falloir, en plus du bolchevisme fiscal en place, donner littéralement des millions de journées de travail à ces vieux.

J’en profite pour dire aux quelques rares arabes qui, contre la réalité statistique, travaillent en France, qu’ils ont signé pour un contrat vraiment merdique en acquérant la nationalité française.

Ces vieux boomers, excités par les banquiers juifs, vont leur sucer le sang comme aux Blancs.

C’est pour ça qu’ils leur ont ouvert grand les portes, pour qu’ils cotisent abondamment et leur offrent leur croisière annuelle bien méritée.

Le projet des Boomers consiste désormais a pillé tout ce qui peut encore l’être, à faire entrer par millions des nègres pour leur torcher le cul à domicile tout en votant Macron afin de lutter contre le fascisme des jeunes Blancs qui refusent de prêter allégeance aux banquiers juifs qui leur garantissent leurs placements.

« A bas le fascisme, Laurence »

Commenter l’article sur /dempart/