Home / Les dernières actualités / L’activiste anal Renaud Camus exige que les juifs puissent vous identifier sur internet TOUT DE SUITE

L’activiste anal Renaud Camus exige que les juifs puissent vous identifier sur internet TOUT DE SUITE

Captain Harlock
Démocratie Participative
15 avril 2019

Renaud Camus, figure de proue des pédés-qui-s-enculent contre l’islam, a un projet pour nous.

Un projet urgent : permettre aux juifs d’identifier tous ceux qui s’opposent au Grand Remplacement. Lui tourne ça différemment, à la façon des pédés-qui-s-enculent.

Parce que permettre aux juifs de détruire socialement tout opposant à l’invasion marron va tellement contribuer à endiguer le réensauvagement des rues.

Je suppose que c’est son ami juif Finkielkraut qui lui a suggéré ce point.

Mais ce n’est qu’une supposition.

Les pédés ont eux-mêmes une capacité quasiment illimitée à aller au devant des désirs des juifs pour les aider à détruire l’ordre social. Donc je n’écarte pas la possibilité de l’initiative personnelle.

Le gouvernement juif ne fait aucun mystère de son envie compulsive de pouvoir vous identifier pour vous traîner en justice, vous faire virer de votre entreprise, pousser votre femme au divorce avec, en guise de cadeau, la perte de vos enfants.

Ah oui, de pouvoir vider vos comptes pour remplir les coffres de la LICRA également.

Renaud Camus n’a pas ce genre de soucis : ce vieux sodomite n’a pas d’enfant et vit tranquillement dans son château pour vieux-pédé.

Pour savoir ce que pense réellement le système de l’anonymat sur le net, il suffit de lire la presse juive quand elle évoque des états jugés ennemis.

France Culture :

A partir de ce dimanche, les internautes chinois qui postent des commentaires et participent à des forums doivent révéler leur identité. Depuis le début de l’année, les autorités chinoises multiplient les mesures visant à censurer Internet.

Ce n’est pas moi qui établit le lien entre abolition de l’anonymat et censure gouvernementale mais la radio d’état juive France Culture.

Les espaces d’expression libre tendent à disparaître en Chine où les autorités ont décidé en août 2017 de bannir l’anonymat des internautes souhaitant laisser des commentaires ou participer à des forums. Les responsables de ces plateformes (réseaux sociaux, forums) ont l’obligation de vérifier l’identité de leurs usagers. La mesure entre en vigueur ce dimanche.

Par ailleurs, les plateformes chinoises sont tenues de supprimer tous les contenus allant « à l’encontre de la Constitution », offensants ou dommageables pour le pays. En clair : toute critique doit être bannie.

Oui, France Culture, toute critique doit être bannie.

En revanche, quand c’est en France sur ordre des juifs, France Culture est beaucoup moins catégorique. C’est plus « compliqué », apparemment.

Peut-être parce que France Culture est tenue par les juifs et que même cette pédale de Camus s’amusait à les compter dans les années 2000.

Cette sale fiotte de Camus, comme les juifs, enrage parce que, grâce au net, les gens normaux et sains d’esprit – ce qui exclut les tantes dégueulasses comme ce vieil enculé de Camus – peuvent dire ce qu’ils pensent de l’homo-sidaïsme sans redouter l’arsenal terroriste qui le protège comme il protège les juifs et tous ces allogènes.

Dotez-vous d’un VPN, c’est le meilleur moyen de contrer ce truc.

Commenter l’article sur /dempart/