Home / Les dernières actualités / Le boomer Mélenchon et sa beurette Chikirou purgent Frau Aude Lancelin du Média afin d’offrir des gages à l’oligarchie juive

Le boomer Mélenchon et sa beurette Chikirou purgent Frau Aude Lancelin du Média afin d’offrir des gages à l’oligarchie juive

Captain Harlock
Démocratie Participative
09 avril 2019

Aude Lancelin vient de démissionner du Média, le média de la France Insoumise.

Elle explique dans un communiqué qu’elle est victime d’un putsch perpétré par l’algérienne de Mélenchon.

Apparemment, il s’agit de mettre un terme à la ligne radicalement pro Gilets Jaunes de ces 5 derniers mois.

En fait, l’été dernier, la beurette de Mélenchon avait été contrainte au départ en raison du naufrage du Média sous sa direction. Lancelin avait pris la relève. En novembre dernier, en faisant le choix de soutenir à fond les Gilets Jaunes, Lancelin a largement contribué à redonner de la visibilité à cette plateforme.

Elle a aussi en parallèle contribué à la marxisation du mouvement jusqu’à sa désintégration finale en espèce de fête hebdomadaire zado-cégétiste que plus personne ne suit à ce stade.

Le fait que Chikirou revienne à la charge suppose bien évidemment que Mélenchon est à la manoeuvre pour ramener le Média dans le giron de la sociale-démocratie juive.

Fin novembre, Mélenchon avait donné l’ordre à la France Insoumise de se contenter d’un service minimum au sujet des Gilets Jaunes à des fins de pure démagogie pré-électorale. Ses affaires de corruption et la menace du Grand Orient de le purger ont dissuadé ce gros député socialiste d’aller trop loin dans ses sorties.

Les juifs voulaient la tête de Lancelin en raison de la visibilité qu’elle donnait aux Gilets Jaunes, peu importe ce qu’on pense des clients qu’elle sélectionnait.

Aude est indéniablement une grande bourgeoise antiraciste mais elle empêchait les juifs de maintenir la gauche sous leur emprise complète.

Mélenchon n’allait cependant pas risquer de laisser sa beurette sur le carreau. Sans parler de sa maison de campagne qu’il faut entretenir.

Commenter l’article sur /dempart/