Home / Dégénérescence / Les 2 « touristes » pour lesquels sont morts les 2 commandos étaient un couple de FIOTTES qui était en voyage de NOCE

Les 2 « touristes » pour lesquels sont morts les 2 commandos étaient un couple de FIOTTES qui était en voyage de NOCE

Captain Harlock
Démocratie Participative
10 mai 2019

C’était pourtant évident

La dystopie française atteint de tels niveaux que cela devient difficile, sinon impossible de faire de l’ironie.

Nous savons désormais pourquoi Macron a fait prendre des risques invraisemblables aux commandos français pour sauver les deux « touristes » libérés : ce sont des sodomites, comme lui.

Les tantes étaient en « voyage de noces ». Je ne déconne pas.

Le Figaro :

 Les deux Français, Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, venaient de se marier et étaient en voyage de noce lorsqu’ils ont été enlevés le 1er mai dernier alors qu’ils visitaient dans le parc national de la Pendjari, dans le nord du Bénin. Trois jours plus tard, le corps du guide béninois des deux enseignants français avait été retrouvé près de la frontière avec le Burkina. La voiture qu’ils avaient louée avait ensuite été découverte dans l’est de ce pays. Cette zone, confrontée à des infiltrations islamistes depuis un an, incitait à soupçonner un enlèvement par un groupe djihadiste. Les autorités françaises avaient, comme à leur habitude dans ces dossiers, gardé le silence, se contentant d’affirmer avoir lancé des recherches.

Je

En résumé :

– Maman, pourquoi papa est mort ?

– Pour sauver un couple de pédés mon chéri.

Dont une tante basanée à l’origine incompréhensible.

C’est l’état exact de la France en 2019 : nos commandos d’élite sont déployés aux confins de l’Afrique djihadiste pour sauver un couple de fiottes.

D’Austerlitz à Verdun pour en finir là.

Lecointre, sale con.

Les sodomites de l’internationale LGBTQI+ ont désormais une armée en propre.

Il s’avère que c’est la nôtre. Enfin, c’était la nôtre.

PFFOUHHH…

Macron voulait sauver ce couple de sales fiottes, coûte que coûte.

Premièrement parce que ce sont des fiottes comme lui.

Deuxièmement parce qu’il voulait sa campagne de com’ pour se faire mousser à la veille des élections.

Et les familles des heureux soldats plombés pour sauver ces deux culs sidaïques seront réquisitionnées pour le service après-vente.

Mais surtout parce que si ces deux pédés n’avaient pas été libérés rapidement, on en aurait su davantage sur eux. Les djihadistes aussi.

Vous savez ce que vaut un couple de fiottes occidentales sur le marché du terrorisme islamique international ? Beaucoup de pognon en raison de leur valeur médiatique.

Si ces deux pédales étaient restées prisonnières, cette histoire de voyage de noce entre tantes n’aurait pas du tout fonctionné dans l’opinion. Et probablement encore moins dans l’armée. Macron, sous la pression de l’internationale homo-sidaïque, aurait dû tout faire pour les sauver tandis que tout le monde aurait voulu les voir décapités en plein Sahel.

Je crois que c’est le pire truc qui puisse arriver à un soldat. Mourir pour sauver des anus séropositifs. Sauf mourir pour des youtres mais ça, c’est ce que l’armée française fait depuis un siècle.

Mais mourir littéralement pour des pédés, j’ai pas l’estomac.

C’est mourir, même malgré soi, pour de la souillure. Et avec la reconnaissance qui va avec.

Cette affaire résume à elle seule la hiérarchie dégénérée qui gouverne l’Occident aujourd’hui. Les juifs et les fiottes en haut, les Blancs en bas, juste en dessous des nègres et des mahométans.

Et nous devons suer, payer et saigner pour cette vermine.

Il est vraiment temps de distribuer des capsules de cyanure à toute une série de gens.

Commenter l’article sur /dempart/