Home / Décryptage / Les juifs revendiquent la censure brutale mise en place par YouTube le 6 juin

Les juifs revendiquent la censure brutale mise en place par YouTube le 6 juin

Captain Harlock
Démocratie Participative
06 juin 2019

YouTube a franchi une nouvelle étape dans la censure globale de la plateforme.

Plus exactement, les juifs ont franchi une nouvelle étape dans la censure globale de la plateforme.

Le Monde :

Les vidéos qui « promeuvent ou glorifient l’idéologie nazie, qui est intrinsèquement discriminante », et celles qui « nient l’existence d’évènements violents bien documentés, comme l’Holocauste ou la fusillade de Sandy Hook », seront désormais totalement interdites sur YouTube, a annoncé la plate-forme de vidéos en ligne ce 5 juin.

Cette focalisation sur « l’idéologie nazie » et « l’Holocauste » suffit à déterminer qui est derrière cette nouvelle vague de censure.

L’Anti-Defamation League, la LICRA juive américaine, a d’ailleurs revendiqué en être à l’origine.

Pas de liberté pour ces sales Blancs.

En même temps, YouTube appartient à Google, propriété des juifs Larry Page et Sergey Brin.

Google ne fait pas mystère du programme qu’il entend mettre en place pour anéantir la race blanche dans le monde occidental.

Tout est donc en ordre.

Ce changement des règles d’utilisation de la plate-forme, annoncé sur le blog de YouTube, fait partie d’un changement plus large qui prohibe désormais la publication de « toute vidéo affirmant qu’un groupe d’êtres humains est supérieur à un autre pour justifier les discriminations, la ségrégation ou l’exclusion sur des bases comme l’âge, le genre, la race, la caste, la religion, l’orientation sexuelle ou le statut de vétéran », écrit YouTube.

Oh, je vois.

Je suppose donc que toutes les vidéos islamiques vont être supprimées puisque l’islam tient les mécréants pour des kouffars impurs devant se convertir ou périr par le glaive.

Non, je plaisante.

Si jamais YouTube décidait d’appliquer rigoureusement ces nouvelles interdictions aux quelques 1,5 milliards de mahométans, leur personnel commencerait à se faire exécuter lors d’opérations-suicide menées par des djihadistes dans le monde entier.

En outre, les juifs ne s’intéressent pas aux musulmans. Les Blancs sont leur seule et unique cible.

Depuis quelques heures donc, des tas de chaînes sautent, toutes plus inoffensives les unes que les autres. Y compris celles qui critiquent le féminisme, étant entendu que le féminisme est la militarisation des femmes par les juifs pour détruire la capacité de reproduction des nations blanches.

Ils ont par exemple fait sauter la chaîne de Varg Vikernes.

« Arrêtez d’utiliser YouTube »

Il est probable que d’ici quelques temps, même son groupe Burzum sera totalement supprimé. Et ainsi de tout ce que les juifs considéreront, à un degré ou un autre, à tort ou à raison, comme vecteur de prise de conscience ethnique chez les populations blanches.

Il serait trop fastidieux de recenser toutes les chaînes qui sautent depuis. Il suffit de dire que c’est à grande échelle et que les cibles sont désignées par les juifs.

A contrario, tout ce qui encouragera les pulsions morbides chez les Blancs seront mises en avant dans les tendances YT.

La liste est longue.

Mathieu Longatte va pouvoir encore très longtemps appeler à soutenir les moukères du califat sur sa chaîne Le Bonjour Tristesse.

Pour ce qui concerne la « l’existence d’évènements violents bien documentés, comme l’Holocauste », les vidéos des saucisses de juifs au Zyklon B ne devraient donc pas être concernées.

Pour notre plus grand plaisir.

Très rapidement, le complot bédouin devrait être la seule version admise du 11 Septembre sur la plateforme.

Profitez-en pour regarder et télécharger Missing Links tant que vous le pouvez.

Cette nouvelle règle risque de devenir riche de développements amusants lorsque cela va concerner des sujets comme le génocide arménien.

Les turcs ne sont pas connus pour être particulièrement maîtres d’eux-mêmes lorsque l’on essaie de parler de cette histoire.

J’ai hâte de voir la réaction d’Erdogan quand les premières vidéos turques sur le sujet commenceront à sauter. Il va probablement faire arrêter tout le personnel de YouTube en Turquie jusqu’à ce que les juifs s’excusent et laissent les turcs raconter ce qu’ils veulent.

A la différence des Allemands ou des Blancs en général, ces turcs ne transigent pas sur leur histoire et sont prêts à mourir plutôt que de laisser des youtres imposer quoi que ce soit sur le sujet.

En pratique, YouTube supprimait déjà une partie des vidéos faisant l’apologie du nazisme, au titre de l’incitation à la haine, et a procédé à la suppression de vidéos conspirationnistes sur la fusillade de Sandy Hook, pour incitation au harcèlement des survivants et de leurs familles. Mais il est encore aisé de trouver sur la plate-forme des vidéos de chants à la gloire des Waffen-SS, ou encore niant l’existence des chambres à gaz dans les camps de concentration.

Cette évolution des règles se doublera, selon YouTube, de la poursuite d’un programme-pilote visant à réduire la diffusion des vidéos « flirtant avec les règles ou contenant des informations fausses et potentiellement dangereuses, comme celles qui promeuvent de prétendus remèdes miracles ou affirmant que la Terre est plate ».

C’est la méthode habituelle des juifs.

Ils prennent une poignée d’illuminés saoudiens qui expliquent que la terre est plate et qu’elle est fixe et mélangent ça avec leur histoire de juifs transformés en savon pour dire aux gens, « Goy, on ne peut pas laisser n’importe qui dire n’importe quoi ! ».

Sauf qu’il est inutile d’expliquer aux gens que la terre est ronde parce que tout le monde sait que la terre est ronde.

En revanche, personne n’a vu la chambre à gaz magique ni ne la verra jamais.

Depuis le début de l’année, YouTube dit avoir mis en place des changements de son algorithme de recommandation aux Etats-Unis qui ont permis de « réduire le nombre de vues qu’obtiennent ces vidéos via nos outils de recommandation de 50 % ». Le système devrait être étendu à d’autres pays d’ici la fin de l’année.

Régulièrement montrée du doigt pour des manquements à ses propres politiques de modération ou pour la promotion qu’elle offre à des théories conspirationnistes, la plate-forme de Google a multiplié ces derniers mois les expérimentations et les évolutions de ses règles. En mars, après l’attentat de Christchurch (Nouvelle-Zélande), Facebook avait également revu ses règles de modération pour les idéologies suprémacistes, en élargissant largement la liste de ses interdictions.

Comme toujours avec les juifs, leurs mensonges servent à cacher leurs véritables intentions.

Ils ne cherchent pas à créer un standard moral universel sur cette plateforme mais très exactement l’inverse : ils excitent la haine antiblanche tout en accusant les victimes de cette haine raciale systématique – les Blancs –  d’être à l’origine du problème.

Seul le juif peut avoir l’audace d’appeler à la guerre raciale tout en prétendant rechercher la paix entre les races.

A Démocratie Participative, nous avons annoncé depuis un bon moment déjà l’inévitable censure de masse qui se produit actuellement.

L’internet tel que nous l’avons connu est en train de mourir, détruit par ces juifs. D’ici quelques années, plus rien ne sera consultable en ligne qui n’ait d’abord été analysé et validé par la structure de pouvoir globale juive.

Dans un futur pas si lointain, vous ne pourrez plus visionner sur YouTube que des vidéos de femmes marrons appelant à sacrifier des nourrissons blancs lors de rites expiatoires anti-colonialistes à Notre Dame de Paris.

En plus, évidemment, de reportages sur la conversion à l’islam, sur la nécessité pour les Blanches de copuler avec des nègres ou bien de se mettre tout et n’importe qui dans le cul.

Et bien sûr, les travelos de 8 ans séropositifs discutant drogue entre deux fiottes.

En revanche, rien sur les discours d’Adolf Hitler.

Allez savoir pourquoi.

Il est difficile pour ceux qui ont encore un pied dans la deuxième moitié du XXème siècle de comprendre ce qui se passe.

Et les Boomers jouent un rôle particulièrement nocif à cet égard.

Ces gens continuent de parler d’élections cantonales, d’urnes, de laïcité dans à une époque où tout cela n’a plus aucune espèce d’importance.

Ce qu’ont prévu les juifs et leurs associés pour la jeunesse blanche au XXIème siècle, partout sur cette planète, est clair : l’écrasement complet, l’éradication définitive au terme d’un long processus rendu le plus douloureux possible par les commissaires politiques du bolchevisme éternel qu’est le messianisme hébraïque.

Ce que nous voyons se dérouler en ce moment ne constitue pas même un centième de ce que les juifs ont prévu pour nous, en tant que race, au cours de ce siècle.

Mais avant de mettre en oeuvre leur plan, il faut d’abord priver cette même jeunesse blanche de tout moyen d’expression, de tout moyen d’organisation, pour que muette et paralysée elle soit égorgée par les couteaux des sous-hommes que la finance juive importe dans les pays blancs.

Permettez-moi de relever que cette décision de YouTube survient le jour des commémorations du débarquement allié en Normandie qui se déroule lui-même le jour de l’Aïd.

Comme ici à Manchester.

Ou ici à Manchester.

Ou plus près de nous, à Roubaix.

Et si vous n’avez pas compris l’objectif de la Seconde Guerre Mondiale, les juifs se chargent de vous le faire savoir.

Au moins de manière subliminale.

Pro-tip : le chant des partisans a été écrit par les juifs Maurice Druon et Joseph Kessel.

L’ONU, formée après 1945, décidera de 2 choses. Premièrement la rédaction des tables de la loi pour goyim qu’est la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme rédigé par le juif René Cassin. Et, en parallèle, la reconnaissance de la colonie juive de Palestine.

Tout se tient.

Le programme juif doit maintenant être complété par l’extermination finale de la race blanche par les armes juives de la dénatalité, de l’immigration de masse, des conversions à l’islam et du métissage biologique.

Tout ce qui dressera face au pouvoir juif sera traqué par Sauron sans répit.

Nous vous recommandons de consulter Démocratie Participative via tor en vous rendant sur notre adresse : dp742web5fzh674o.onion.

Et bien sûr de vous doter d’un VPN.

Si vous devez uploader des vidéos, faites-le sur BitChute.

Commenter l’article sur /dempart/