Home / Décryptage / L’esclavagiste juive Christine Angot rappelle aux nègres qu’ils doivent se prosterner aux pieds du peuple élu au nom de l’Holocauste

L’esclavagiste juive Christine Angot rappelle aux nègres qu’ils doivent se prosterner aux pieds du peuple élu au nom de l’Holocauste

Le Libre Panzer
Démocratie Participative
04 juin 2019

 

Le bouleversement démographique que connaît la France place les juifs sous une pression de plus en plus forte. Les nouveaux venus n’ont mis que quelques années à comprendre la nature du système politique en place, qui le contrôle et comment le répliquer.

Christine Angot, née Schwartz, a donc rappelé aux noirs qu’il y a une hiérarchie politique en France, que cette hiérarchie misérabiliste est conditionnée par l’appartenance raciale et que les juifs sont placés à son sommet.

Seuls les Blancs, marqués par l’individualisme, ne comprennent pas qu’ils sont ciblés en tant que groupe sur leur territoire par des communautés ethniques ou religieuses au fonctionnement grégaire.

Les juifs quant à eux le savent mieux que personne.

Tant qu’il s’agissait de tromper des Blancs, les juifs pouvaient facilement agir en feignant l’assimilation. Mais ils doivent à présent composer avec des gens plus rustres et brutaux qui pensent et fonctionnent comme eux, c’est-à-dire de manière tribale.

Les juifs, face à ces groupes ethniques, ne peuvent pas se victimiser. Les juifs ne peuvent créer un semblant d’unité avec ces groupes que contre l’homme blanc.

C’est d’ailleurs la stratégie du CRIF et de ses différentes branches (Bnaï Brith, Licra, UEJF, etc.).

Commenter l’article sur /dempart/