Home / Les dernières actualités / Nécromancie : le Parti Communiste ressuscite la vieille momie stalinienne Camille Senon contre Démocratie Participative

Nécromancie : le Parti Communiste ressuscite la vieille momie stalinienne Camille Senon contre Démocratie Participative

Captain Harlock
Démocratie Participative
13 mars 2019

 

Les dernières vipères fossilisées du marxisme sont en ébullition.

Suite à notre article célébrant la damnation éternelle du terroriste rouge Viacroze, la presse communiste opérant sous la couverture des médias d’état locaux – France Bleu et France 3 – a tenté d’agiter tout ce que la Corrèze compte de nostalgiques de la terreur bolchevique et du Goulag.

Ces hyènes fétides ne se sont pas ménagées. Elles en ont appelé jusqu’au préfet, le croyant peut-être doté de pouvoirs surnaturels ou quelque chose comme ça.

Il n’y a guère que l’évêque qui n’a pas été sollicité. Pour le plus grand regret de la secte homo-bergoglienne, en toute probabilité.

Notre réponse a encore plus stupéfait ces vieux croulants. Ils pensaient qu’en geignant profusément, ils obtiendraient je ne sais quel effet sur nous ou nos lecteurs.

Ils en ont été pour leurs frais.

Ces bêtes sauvages sont habituées à faire l’apologie du bolchevisme génocidaire avec l’appui de cette république juive. L’idée même de se faire cracher à la gueule pour le ramassis d’assassins qu’ils sont ne leur a même jamais effleuré l’esprit.

Le réseau des médias du Parti Communiste a donc réagi selon leur tactique habituelle en pareil cas.

Ils ont mobilisé les cellules du PC disséminées dans les rédactions des médias appartenant à l’Etat pour se livrer à un numéro de nécromancie inédit.

Ils ont sorti une momie de sa tombe et l’ont fait parler.

Une certaine Camille Senon.

France Bleu Limousin :

Choc et consternation à Tulle, en Corrèze. Un site internet raciste et néo-nazi, hébergé aux Etats-Unis, insulte la mémoire de l’ancien déporté corrézien Jean Viacroze, décédé récemment. « Une bonne nouvelle » dit le site, expliquant qu’il « avait odieusement survécu à la justice SS ».

Les proches de Jean Viacroze vont porter plainte. La préfecture de Corrèze a saisi le procureur de la République. Camille Senon, rescapée d’Oradour-sur-Glane et militante des Droits de l’homme, a indiqué ce mercredi matin sur France Bleu Limoges qu’elle trouvait ces écrits « absolument scandaleux« . « Je suis outrée, écœurée qu’on puisse aujourd’hui encore voir de tels actes. On a l’impression qu’une vanne a été ouverte et que des flots d’immondices ont été libérés » dit-elle, « préoccupée de voir une telle inflation de haine. C’est quelque chose d’inimaginable, après les horreurs de la Seconde Guerre mondiale » a expliqué Camille Senon, invitée de Germain Treille à 8h15.

« C’est inquiétant, dramatique, et tout le monde doit se soulever » a-telle encore martelé. « Je ne peux pas le comprendre, cela dépasse l’entendement humain, c’est très inquiétant. C’est un combat qui ne se termine jamais. Cela prend des proportions qui sont démentes » a-t-elle ajouté.

Interrogée sur son sentiment concernant la montée de l’antisémitisme en France, Camille Senon a fait part de « difficultés à comprendre, à admettre. Je ne sais pas comment des êtres normalement constitués peuvent arriver à de tels errements » qui rappelle que Hitler était arrivé au pouvoir légalement, avant de reprendre la célèbre phrase de Bertolt Brecht: « Le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde« . « Donc ces choses là sont encore possibles demain » a conclu Camille Senon.

Je n’avais jamais entendu parler de cette Camille Senon.

Probablement parce qu’elle est morte il y a longtemps.

Apparemment, c’est cette personne décédée là que France Bleu fait parler :

C’est elle qui est censée répondre aux questions du chargé de propagande du Parti à France Bleu Limousin. Vous pouvez l’écouter ici.

Cette momie était en tout cas une militante stalinienne. Littéralement.

C’est sa fiche Wikipédia qui l’indique.

Wikipédia :

Parallèlement à son activité de militante syndicale et au Parti communiste, auquel elle adhère en 1951, elle s’investit dans les associations des familles de victimes du nazisme.

Le PC, en 1951, n’était pas encore exactement réduit à faire défiler des travelos sodomites sur des chars à la Gay Pride.

Il était était tenu d’une main de fer par le plus grand criminel de l’histoire : Staline.

Ce n’est pas en tant que militante stalinienne encartée que cette Senon est présentée aux masses par la presse terroriste rouge.

« Les militants des droits de l’homme du stalinisme. »

La finesse de la propagande du Parti Communiste.

Pour en revenir à la discussion.

Ici, il n’y a que deux possibilités.

Soit, ce n’est pas cette Camille Senon qui parle. C’est très probable car on ne voit aucune vidéo de l’interview. N’importe qui peut répondre et divaguer en régurgitant les slogans usés du Parti Communiste.

Au vu de la voix, c’est de toute façon quelqu’un qui est atteint de sénilité. Ils ont très bien pu réquisitionner une vieille hyène démente du PC logée quelque part dans un EPHAD pour les besoins du Parti.

Ces violeurs de nonnes n’ont, en la matière, aucune espèce de scrupules.

En Espagne, dans les zones tenues par les rouges, la règle était de violer et exécuter les bonnes soeurs avant de prendre des photos souvenirs.

La seconde option, c’est que c’est bel et bien cette vieille chouette de Senon qui parle et alors le Parti a eu recours à des sorciers africains.

Des marabouts.

Il suffit au PC de solliciter une mairie rouge de banlieue parisienne pour fournir un expert malien.

Elle est censée avoir un siècle, donc c’est la seule explication alternative.

Le recours à la nécromancie.

D’ailleurs, la meilleure preuve, c’est qu’elle parle comme si nous étions dans une réunion de cellule du Parti Communiste en 1949. Elle cite même ce truc improbable du coco Brecht sur la bête immonde.

Le disque rayé quoi.

Maintenant, pour en venir au fond de l’affaire, ces ruines du marxisme agitent ces momies pour une seule et unique raison : activer la haine des masses contre l’opposition blanche.

Dans un seul but : permettre que l’invasion marron se poursuive, coûte que coûte.

Comme jadis l’Eglise Catholique avec ses saints, les rouges nous sortent leurs vieilles vaches sacrées de leur bocal à formol pour frapper de stupéfaction, du moins l’espèrent-ils, les masses afin qu’elles haïssent l’ennemi qu’est la résistance blanche.

Ni plus, ni moins.

Des reliques frappées de la faucille et du marteau.

Saint Trotsky, faites disparaître les Blancs

Cette vieille peau n’a pas la moindre idée de l’année à laquelle nous sommes.

Il suffit d’appuyer sur le bouton, comme le fait ce propagandiste rouge durant l’entretien audio, et le disque rayé se met à jouer l’antique refrain.

De toute façon, une bonne canicule et nous n’entendrons plus chanter cette goule communiste.

D’ailleurs, puisque nous passons par Oradour-sur-Glane, un bastion communiste, il faut  rappeler que les assassins du Parti Communiste, là comme ailleurs, ont créé un parc d’attraction sur la base d’histoires à dormir debout.

Vincent Reynouard a depuis longtemps débunké ces histoires de cocos avinés.

En même temps, pour être tout à fait honnête, je n’en veux pas trop à la poignée de pinpins rouges qui continuent de raconter ces histoires à dormir debout de pseudo ogres nazis dévoreurs d’enfants.

Vous savez où se trouve le Limousin, vous ?

95% des Français, non. Alors Oradour, n’en parlons pas.

Avant 1944 et après 1944, il ne s’est jamais rien passé dans les alentours de ce bled. Du genre, vraiment rien.

Alors imaginez-vous, soudainement, que les alcooliques du secteur se retrouvent avec une histoire locale relayée par tout l’appareil communiste de l’univers.

Vous avez tout d’un coup, en 1945, un truc à raconter, un machin à vendre. De quoi avoir la France entière à vos pieds. Il vous suffit d’avoir une parcelle de terre sur la commune et c’est le jackpot.

Toto se découvre témoin de tel truc sorti de sa cervelle confite de sulfites, Yoyo brode sur les drames inexpiables de son imagination irriguée d’un sang soufflé par 10 siècles de baise consanguine entre cousins tarés.

Comme la juiverie, cette clique locale a trouvé la poule aux oeufs d’or.

Et n’allez pas croire que c’est du vent. Vous pouvez exploiter ce filon pendant un siècle. Aisément.

Oradour, en substance, c’est un peu le Puy-du-Fou de gauche. C’est juste l’époque qui change.

Je préfère le Puy-du-Fou.

C’est plus européen que ces histoires éthyliques de communisme juif sans frontières.

D’ailleurs, ils doivent sûrement songer à faire des reconstitutions avec des stands, etc.. Forcément.

Avec un musée des horreurs à côté. C’est populaire, les musées des horreurs.

Bref, je comprends que ces communistes à l’ADN ravagé par l’endogamie essaient de faire du beurre avec les bobards des égorgeurs et violeurs de filles de ferme du PCF de 1944. Ce n’est certainement pas l’activité économique locale qui leur permettra de régler leurs factures.

En tout cas, les rouges en sont vraiment réduits à faire danser des momies pour dissuader les jeunes Blancs de refuser l’invasion négro-islamique.

Autant dire qu’ils sont mûrs pour le dépôt de bilan.

Commenter l’article sur /dempart/