Home / Guerre raciale / Orne : un moudjahidine à machette arrêté près de la taule de Condé-sur-Sarthe alors qu’il voulait entamer une discussion pacifique avec les matons islamophobes (vidéo)

Orne : un moudjahidine à machette arrêté près de la taule de Condé-sur-Sarthe alors qu’il voulait entamer une discussion pacifique avec les matons islamophobes (vidéo)

Captain Harlock
Démocratie Participative
09 mars 2019

 

Vous connaissez l’Orne ?

C’est là :

Wikipédia indique que ce département compte 285,000 habitants pour plus de 6,000 kilomètres carrés. C’est donc rural et peu peuplé.

Dans ce département, vous avez la commune de Condé-sur-Sarthe dont personne n’a jamais entendu parler.

En tout cas, je n’en avais jamais entendu parler. Ni de ses 2,500 habitants.

Apparemment, ce village est connu pour avoir créé le camembert « Le Rustique ».

Mais depuis une semaine, je peux situer Condé-sur-Sarthe à cause de ce Blanc bougnoulisé qui a essayé de saigner mortellement deux matons dans la taule du bled en question.

Il était en taule pour avoir assassiné un vieux coco déporté dans un camp de sociabilisation en Allemagne, lol.

Depuis la survenue des faits, les CRS tabassent les autres matons qui apparemment ne veulent pas se faire suriner pour un SMIC amélioré, ou quelque chose comme ça.


Bref, la routine.

Mais apparemment, et c’est nouveau pour moi, les habitants de Condé-sur-Sarthe n’aiment pas du tout ce mouvement de grève des matons. Ni, apparemment, les flics en général.

C’est peut-être parce que ce sont des bougnoules à machette qui veulent manifester leur solidarité avec leur frère de religion.

Hamdoulilah.

Actu Pénitentiaire :

Alors que les surveillants du centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe sont mobilisés devant leur établissement, un homme équipé d’une machette était présent à leur côté !!

Un homme à scooter qui regardait les surveillants depuis un long moment, s’est approché d’eux, une machette sortait de son sac à dos. Fort heureusement des surveillants des Équipes Régionales d’Intervention et de Sécurité (ÉRIS), le groupe d’élite de la pénitentiaire, se trouvaient à proximité de l’individu. Ne sachant pas ce qu’il comptait faire avec cette arme, les ERIS l’ont immédiatement plaqué au sol, et interpellé.

Un périmètre de sécurité a été mis en place car des fils et une boite métallique sortent du sac à dos de l’assaillant. La police est arrivé sur place, une opération de déminage sera certainement mis en place. Aucun blessé n’est à déplorer.

Je pense que, comme moi, vous aurez relevé le degré d’islamophobie hallucinant de cette séquence. Ces infidèles hypocrites ne le disent pas, mais c’est bien parce que le frère avait un phénotype de maghrébin qu’ils l’ont plaqué au sol et arrêté.

Depuis quand un crouille avec une machette peut-il être arrêté sans motif ?

C’est insupportable.

Macron ne fait rien pour les musulmans. Il ne fait que parler.

Pendant ce temps-là, la oumma souffre. Voilà la vérité toute nue.

Commenter l’article sur /dempart/