Home / Guerre raciale / Saint-Etienne : le migrant d’Azerbaïdjan fait découvrir le viol en réunion à une handicapée mentale française

Saint-Etienne : le migrant d’Azerbaïdjan fait découvrir le viol en réunion à une handicapée mentale française

Leutnant
Démocratie Participative
10 mai 2019

La France offre de nombreuses expériences culturelles originales.

Par exemple, le viol collectif par un arméno-azéri.

Le Progrès :

Un homme de 28 ans comparaît à nouveau devant la Cour d’assises de la Loire, pour le viol en réunion d’une jeune femme de 31 ans, dans la soirée du 29 janvier 2014.

Le jeune Azerbaïdjanais et ses amis, tous Arméniens, avait violé une jeune femme, déficiente mentale (handicapée à 95%) en perdition cette nuit-là dans les rues de Saint-Étienne.

L’accusé s’était enfui au deuxième jour de son procès, le 28 mars 2018. Sur les conseils de son avocat, il s’était rendu après deux mois de cavale. « J’allais être condamné pour quelque chose que je n’ai pas fait : c’était dur à avaler », glisse l’accusé.

La Cour d’assises de la Loire l’avait condamné à dix ans de prison. Mais c’était un jugement par défaut, puisqu’il était parti avant que la présidente ne puisse l’interroger sur le fond. Il a donc pu demander à être rejugé.

Ses trois coaccusés avaient tous été condamnés à de la prison ferme: le plus âgé, 33 ans, avait écopé de 9 ans; les deux autres, deux frères de 25 et 27 ans, de 8 ans.

La défense a fait appel, mais il faudra désormais attendre le jugement du quatrième accusé, qui doit être rendu vendredi soir.

Une mention spéciale à nos frères chrétiens d’Arménie persécutés par les musulmans.

Commenter l’article sur /dempart/