Home / Les dernières actualités / Texas : la langue française rayonne alors que les autorités cherchent des francophones pour gérer 300 nègres congolais sortis de nulle part

Texas : la langue française rayonne alors que les autorités cherchent des francophones pour gérer 300 nègres congolais sortis de nulle part

Captain Harlock
Démocratie Participative
09 juin 2019

François Asselineau est un visionnaire. Probablement l’un des plus grands visionnaires de la race noire.

Au Texas, 300 nègres du Congo sont apparus mystérieusement depuis le Mexique, contraignant l’empire anglo-saxon à plier le genoux devant la puissance francophone.

Militariser la bite des nègres, c’est audacieux mais très efficace.

Le Général Mangin a tout anticipé.

Les Américains avaient réussi à juguler la natalité nègre aux USA, principalement en les gavant de crack, d’héroïne et de drogue de synthèse.

En plus du rap, du basketball et de la putisation des négresses.

Je m’incline devant cet exploit.

Il y a encore 20 ans, peu de gens auraient cru que l’empire français serait capable de négrifier davantage les Etats-Unis d’Amérique.

Je sais qu’Asselineau, Bock-Côté, Zemmour et Rougeyron salivent à l’idée de mimer la reconquête hispanique du sud des USA au profit de la France.

La Louisiane peut repasser à moyen terme sous souveraineté française si les suprémacistes blancs que sont les WASPs cessent d’humilier nos frères congolais.

Si nous n’avions pas une diplomatie si molle, elle serait déjà à pied d’oeuvre pour déployer sur le terrain des avocats, des interprètes, des médecins.

Permettez-moi de vous exposer mon plan.

Mon idée est la suivante : tout d’abord, acheminer via le Mexique plusieurs millions de Français d’Afrique pour reconquérir la Louisiane méridionale. Ensuite, intensifier l’effort depuis la Nouvelle-Orléans et pousser toujours plus au Nord pour rejoindre Chicago et Détroit qui sont déjà entre nos mains.

Je dis entre nos mains car j’ai déjà développé un concept révolutionnaire, inspiré du concept islamique de oumma selon lequel tous les nègres de cette planète sont déclarés français de droit dès la naissance. Sans dépenser un centime, Détroit et Chicago sont à nous.

S’il vous plaît, pensez à donner des bottes.

Une fois ce couloir repeuplé, la jonction avec la Nouvelle Haïti (Québec comme l’appellent les fascistes), les USA sont coupés en deux. Washington demandera la paix.

Des portraits du Leader négrissime seront affichés dans toutes localités des territoires nouvellement reconquis.

« Êtes-vous plus négrophile que lui ? »

Je suis certain que de nombreux commentateurs de droite seront enthousiastes. Robert Ménard ne sera pas indifférent, c’est sûr.

J’ai pensé à Rokhaya Diallo pour administrer notre colonie de Louisiane mais Lilian Thuram pourrait parfaitement convenir. En tout cas, il nous faut quelqu’un qui aime voir le sang blanc couler.

Pour nos nègres nationaux arrivés à San Antonio, j’exige immédiatement deux Blanches par tête et une maison.

Commenter l’article sur /dempart/