Home / Décryptage / Traqué et menacé par la juiverie, le négationniste Etienne Chouard assure finalement croire aux 6 trilliards de juifs transformés en savon

Traqué et menacé par la juiverie, le négationniste Etienne Chouard assure finalement croire aux 6 trilliards de juifs transformés en savon

Captain Harlock
Démocratie Participative
14 juin 2019

 

Le négationniste Etienne Chouard est revenu sur ses déclarations portant sur l’inexistence des chambres à gaz hitlériennes dans un communiqué. Après 24 heures de réflexion, il est en fait convaincu qu’elles ont bien existé.

Un certain nombre de facteurs ont indéniablement contribué à sa réflexion.

C’est une excellente démonstration.

Chouard a timidement suggéré de laisser les goyim discuter librement de ces chambres à gaz dont les juifs nous parlent tant. Ce qui reviendrait à étudier leur fonctionnement technique in situ, à multiplier les relevés scientifiques, les fouilles, etc..

La réponse a été un rugissement de haine de la part de la juiverie et l’appel immédiat à la répression la plus sauvage.

Les juifs, en 2019, ne peuvent tout simplement pas démontrer scientifiquement le fonctionnement des fameuses chambres à gaz de la prison d’Auschwitz. Quand les juifs sortent un « témoin oculaire crucial », il s’avère être une création grotesque de la propagande soviétique.

Cela faisait un moment que les juifs voulaient lyncher Chouard à cause de cette histoire de RIC, de référendum et de Goyim qui auraient le droit de dire des trucs.

Il n’a semble-t-il pas vu la tarentule se rapprocher de lui.

Laisser les Goyims dire des trucs est structurellement antisémite.

Chouard va donc être génocidé médiatiquement et retourner dans les limbes de YouTube dont les juifs vont le chasser dans un ou deux ans.

Les juifs ne peuvent pas tolérer la liberté des goyim

Les juifs ont de bonnes raisons d’être terrifiés.

L’énorme bobard d’Auschwitz et de ses saucisses au Zyklon B tient essentiellement au fait que l’actuel rapport de force géopolitique est le résultat de 1945 dont la chambre à gaz miraculeuse est le verrou.

C’est ce verrou magique qui scelle l’ordre international juif constitué, jusqu’à il y a peu, par l’alliance anglo-américaine et soviétique.

Le mythe de l’holocauste est le dragon de fin de niveau.

Inversement, toute fracturation de l’équilibre géopolitique aboutira fatalement à l’effondrement de ce mythe devenu la religion d’état d’un système périmé. Et c’est ce qui se passe en ce moment même.

En dépit de leurs efforts, les juifs ont très nettement senti que la Génération Golem que sont les Boomers ne sera pas suivie d’une autre.

Leurs efforts désespérés n’atteignent que des septuagénaires déjà zombifiés depuis plus d’un demi-siècle. Vous pouvez sentir la bête agoniser alors qu’elle tente de frapper dans le vide.

Indirectement, une nouvelle puissance est aujourd’hui en passe de nous libérer de l’oppression juive.

Les Boomers antifas sont le produit de ces 75 ans d’ordre international juif. Ils sont maintenant en train de mourir et avec eux, leur secte masochiste édifiée sur la culpabilisation de l’homme blanc dont le mythe de l’holocauste est la clef de voûte.

Enterrer les obsessions psychotiques des Boomers

Le rôle de notre génération, c’est de détruire l’ordre juif en place.

Avec la désintégration du système judéo-occidental et l’ascension fulgurante de la Chine autoritaire, tout ce qui semblait fermement établi est voué à disparaître dans les 20 ans qui viennent.

Tout le référentiel actuel va progressivement être perçu pour ce qu’il est : obsolète.

C’est pourquoi la répression juive devient de plus en plus utile pour nous car elle agit à contretemps. Tant que les juifs disposaient de la Génération Golem pour reprendre leurs slogans antifas, la répression menée par le bras séculier rabbinique était attendue et célébrée par les septuagénaires gauchistes qui formait le noyau dur de la classe moyenne.

Mais dans 20 ans, personne ne tolérera plus que l’on embastille quelqu’un pour avoir dit que quelque chose ne s’est pas passé un siècle auparavant.

Surtout pas nos chers compatriotes musulmans.

Imaginez ça : théoriquement, en 2040 ou 2050, les juifs pensent pouvoir traîner au tribunal des gens nés en 2010 ou en 2020 parce qu’ils auront lu Robert Faurisson sur une affaire remontant à 1940.

C’est absurde et les juifs s’accrochent désespérément à cette absurdité parce qu’ils savent qu’ils jouent leur peau.

La répression anti-révisionniste n’a été admise que parce que la juiverie pouvait sortir des juifs geignards à la télévision pour dire aux Boomers qu’ils étaient sur le point d’être déportés à nouveau à Auschwitz par Jean-Marie Le Pen.

Avec l’avènement de cette nouvelle ère, la terreur imposée par la juiverie et leurs relais gaullistes et communistes, devenus eux aussi obsolètes, ne passera plus que pour ce qu’elle est : le moyen d’une domination hébraïque sans partage qui n’a d’autre justification qu’elle-même.

Vous aurez probablement remarqué que le juif, après deux siècles d’agitation révolutionnaire, est revenu à sa stratégie première : celle du juif de cour.

La situation du juif est devenue d’une extrême précarité. Il dépend à nouveau du rapport de force favorable qu’il entretient avec les souverains d’Europe.

Cette photo vaut des milliards de shekels

La plèbe, elle, est prête à le lyncher aux premiers troubles sociaux d’ampleur.

Ces juifs sont en train de creuser leur propre tombe. Plus ils poussent les gouvernements à réprimer la population au nom de ce concept étrange d’holocauste, plus l’antisémitisme progresse, alimentant une spirale dont le juif ne peut sortir vainqueur.

Tôt ou tard, les gouvernements concernés deviendront hésitants, conscients de ce que lier leur sort à celui de la juiverie entamera gravement la confiance du peuple dont ils ont besoin pour gouverner.

C’est ainsi que s’est écrite l’histoire de l’antisémitisme et cette fois ne sera pas différente des autres

C’est pour cette raison que la jeunesse blanche ne doit pas perdre de temps à essayer de composer avec les stupidités juives que ressassent les Boomers séniles. S’ils le font, ils perdront vingt ans de leur vie à jongler avec des insanités pour se rendre compte, en 2035, que tout ça n’a aucun sens.

Ce que nous devons faire, en revanche, c’est pousser furieusement les vieux dans les escaliers en riant à gorge déployée de ces youtres en pyjamas rayés. Pour traumatiser le système et aggraver un état de prostration qui ne peut que s’amplifier à mesure qu’il perd le contrôle de la réalité qu’il a forgé en 1945.

On peut compter sur la stupidité légendaire des juifs pour nous y aider.

Commenter l’article sur /dempart/