Home / Les dernières actualités / Trump déclare avoir entendu dire que les juifs vont sanctionner l’Allemagne si elle cherche à importer du gaz russe

Trump déclare avoir entendu dire que les juifs vont sanctionner l’Allemagne si elle cherche à importer du gaz russe

Captain Harlock
Démocratie Participative
14 juin 2019

D’ici quelques temps, il n’y aura plus aucun pays qui ne sera pas sanctionné économiquement par les juifs. Hormis Israël.

Après la Russie et l’Iran, c’est au tour de l’Allemagne.

Donald Trump a apparemment entendu une discussion à ce sujet alors qu’il prenait un café à la Maison Blanche où les juifs lui ont laissé une petite pièce avec la télévision.

Professeur Forex :

Le président Donald Trump a déclaré mercredi qu’il envisageait toujours d’utiliser des sanctions pour bloquer un pipeline controversé qui augmenterait les flux de gaz naturel de la Russie vers l’Allemagne.

« Nous sommes en train d’examiner le sujet. Les gens ont le droit de faire ce qu’ils veulent. Je pense que c’est quelque chose que j’ai étudié et auquel j’ai réfléchi, et c’est moi qui ai soulevé le problème du gazoduc », a déclaré M. Trump aux journalistes lors d’une entrevue avec le Président polonais Andrzej Duda.

Trump affirme depuis l’année dernière que l’Allemagne est dépendante des exportations russes d’énergie. Comme d’anciens présidents américains, il s’oppose au gazoduc Nord Stream 2, qui passerait sous la mer Baltique le long d’une ligne existante reliant la Russie orientale et l’Allemagne du Nord.

Les États-Unis et de nombreux pays européens craignent que le gazoduc n’aide la Russie à contourner l’infrastructure ukrainienne, ce qui permettrait à Moscou d’utiliser l’approvisionnement énergétique comme une arme contre ses voisins sans perturber les flux vers l’Europe occidentale.

Personne ne craint rien du tout.

Ce sont seulement les juifs qui craignent que leur domination sur l’Europe ne prenne fin si un partenariat stratégique avec la Russie se développe.

L’Ukraine est devenue une colonie juive en 2014 et elle a été conquise pour permettre aux juifs de bloquer les importations de gaz russes.

Mais un tel blocage n’a aucune importance si les Russes peuvent contourner l’obstacle par le nord.

C’est l’objectif de ce nouveau gazoduc.

Le parasite juif n’aime pas quand des projets économiques continentaux sont réalisés par et pour des goyim sans pouvoir prélever sa part au passage.

La dernière fois que ça s’est produit, il a mis environ deux mois à plonger le monde dans une guerre mondiale.

Ils en sont exactement au même point mais cette fois-ci contre la Russie, la Chine et l’Iran simultanément. En plus de la Corée du Nord et de la Syrie.

Et du Venezuela.

Et bientôt de l’Allemagne.

La Russie et l’Allemagne affirment que Nord Stream 2 est un projet purement économique. Le géant russe de l’énergie Gazprom construit la ligne, avec le financement de sociétés européennes telles que Royal Dutch Shell et Wintershall.

Les sénateurs Ted Cruz, R-Texas, et Jeanne Shaheen, D-N.H., ont déposé le mois dernier un projet de loi qui imposerait des sanctions aux navires utilisés pour construire Nord Stream 2. Le ministre de l’énergie, Rick Perry, et d’autres responsables de l’administration ont également évoqué la possibilité d’appliquer des sanctions pour bloquer la construction.

Ce cubain repoussant de Cruz n’agit pas pour la beauté du geste. Le lobby pétrolier texan veut inonder le marché européen de son gaz liquéfié.

Cruz a investi une part importante de sa fortune personnelle dans ce secteur.

C’est aussi un brave goy.

Ses maîtres juifs l’ont convaincu de lutter contre ces sales Nazis allemands et ces Tsaristes antisémites russes.

L’administration Trump cherche à remplacer les approvisionnements russes par gazoducs vers l’Europe par des exportations américaines de gaz naturel liquéfié, une forme de combustible refroidi à l’état liquide pour le transport par navire-citerne.

La Pologne, l’un des détracteurs les plus féroces de Nord Stream 2, a conclu des accords d’achat de GNL américain dans le but de réduire sa dépendance au gaz russe.

Mercredi, la Polish Oil and Gas Co. a signé un accord pour acheter 1,5 million de tonnes supplémentaires par an à la Société Venture Global par le terminal d’exportation de GNL de Plaquemines au sud de la Nouvelle-Orléans. L’accord porte à 2,5 millions de tonnes par an les achats de l’État polonais.

Il ne fallait pas attendre autre chose des Polonais que d’être les larbins obséquieux des juifs pour empêcher l’Europe de s’émanciper de l’occupation judéo-yankee.

Ils ne doivent leur rhétorique arrogante qu’au fait d’être soutenus à bout de bras par la finance juive et le Pentagone.

D’ailleurs, ils ont supplié Washington de leur envoyer des soldats nègres pour les défendre.

La Presse :

S’il n’a pas annoncé la mise en place d’une véritable base militaire américaine permanente comme le souhaitait Varsovie, M. Trump a mentionné l’envoi de quelque 1000 soldats en plus, après avoir dans un premier temps avancé le chiffre de 2000 dans le bureau ovale.

« Ce sera une présence dans la durée qui nous l’espérons augmentera progressivement », a souligné, lors d’une conférence de presse commune, son homologue polonais Andrzej Duda, qui s’est engagé à développer et soutenir financièrement les infrastructures nécessaires pour faciliter « une présence américaine accrue ».

Quel serait le niveau souhaitable des troupes américaines en Pologne, a demandé un journaliste à M. Duda. « Il aimerait en avoir 250 000… », a répondu M. Trump dans les rires.Ce projet suscite toujours l’ire des États-Unis, qui accusent l’Allemagne d’accroître sa dépendance au gaz russe et pressent Berlin d’importer du gaz naturel liquéfié américain.

En effet.

Mais à une condition : qu’ils soient chrétiens.

Plus de 250,000 nègres chrétiens US pour protéger la Sainte Pologne du péril soviétique.

Le premier effet d’une base américaine dans un pays étranger est la multiplication des mulâtres dans les alentours.

C’est une règle mathématique.

C’est probablement même prévu par écrit dans les accords.

« Je pense que l’Allemagne fait une énorme erreur en se rendant si dépendante de ce gazoduc », a lancé M. Trump.

Le locataire de la maison Blanche, qui a laissé entendre qu’il pourrait de nouveau se rendre en Pologne à l’automne, a par ailleurs annoncé que la Pologne avait commandé une trentaine d’avions de chasse américains F-35. Peu après, l’un de ces avions furtifs a survolé la Maison-Blanche pour marquer l’occasion.

Près de 5000 soldats américains effectuent déjà des rotations sur le sol polonais dans le cadre des opérations de l’OTAN.

Le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg a salué l’annonce américaine, y voyant « l’engagement fort » des États-Unis envers la sécurité de l’Europe et « la force des liens transatlantiques ».

M. Trump a précisé que les soldats seraient probablement transférés depuis l’Allemagne, où, a-t-il souligné, 52 000 d’entre eux sont actuellement stationnés.

Stoltenberg est une fiotte qui cherche à justifier son salaire.

L’Otan n’est qu’un moyen pour la juiverie américaine de nous extorquer tout ce qu’elle veut.

Les juifs inventent ce prétexte de menace russe pour nous empêcher de développer nos relations économiques avec la Russie.

Les seuls gens qui veulent le maintien de l’Otan en Europe sont salariés par les juifs pour dire qu’il faut maintenir l’Otan, la démocratie multiraciale et le LGBTisme.

Et les Polonais donc. Plus les Baltes.

Mais ils ne vont pas tarder à recevoir la facture de la part de leurs protecteurs d’Youtre-Atlantique.

Les Polonais apprécient depuis un bon moment déjà la fête annuelle des anus séropositif.

Et ce n’est qu’un début.

Commenter l’article sur /dempart/