Home / Les dernières actualités / US : le Parti Démocrate paralysé par ses nouveaux membres marrons refusant de prêter allégeance aux juifs et à Israël

US : le Parti Démocrate paralysé par ses nouveaux membres marrons refusant de prêter allégeance aux juifs et à Israël

Captain Harlock
Démocratie Participative
07 mars 2019

 

Nous avons déjà parlé de Ilhan Omar, cette nouvelle députée musulmane US qui a suscité une furieuse campagne de haine juive contre elle pour avoir évoqué, pour la première fois à ce niveau, le rôle du lobby juif dans le système politique américain.

Elle ne l’a même pas fait de manière agressive, elle s’est contentée de donner le nom de l’AIPAC, une organisation juive qui agit ouvertement pour maintenir son contrôle sans partage sur le Congrès, le parlement américain.

Si d’aventure vous ne connaissez pas cette organisation, voilà un reportage qui vous permettra de combler cette lacune.

Simplement citer le nom de cette organisation a suffi à faire trembler tout le système US.

Les juifs contrôlent Hollywood, Wall Street, les médias et le système politique américain. Ils veulent que tout le monde sachent qu’ils les contrôlent. Mais ils ne veulent pas que tout le monde disent qu’ils les contrôlent.

Les juifs ont donc fait de cette polémique avec cette musulmane l’occasion d’un rappel à l’ordre général du Parti Démocrate, le parti de gauche du parlement US.

I24 :

Les démocrates ont fait marche arrière mercredi concernant le vote d’une résolution visant à dénoncer l’antisémitisme.

Ce texte était une réponse aux propos controversés de la parlementaire Ilhan Omar qui a accusé le lobby pro-israélien AIPAC de financer des personnalités politiques américaines « pour être pro-Israël ».

Le président américain Donald Trump a vivement critiqué l’opposition pour cette décision.

« C’est une honte que les démocrates de la Chambre » des représentants « ne prennent pas une position plus ferme contre l’antisémitisme », a tweeté le président républicain. « L’antisémitisme a poussé à commettre des atrocités tout au long de l’histoire et il est inconcevable qu’ils n’agissent pas pour le condamner! »

Donald, sérieusement, prend des vacances.

Les juifs sont en train de détruire ta présidence.

L’immigration clandestine bat des niveaux record, même Obama n’a pas fait mieux. Et le seul truc que tu as fait jusqu’à présent, c’est de déplacer l’ambassade des USA à Jérusalem et relancer la guerre économique contre l’Iran pour le seul profit des juifs.

Je comprends qu’à la maison, littéralement submergé de youtres, tu sois tenté de faire des compromis.

Mais « Make Israel Great Again » est hors-sujet, même pour ta base.

Ilhan Omar avait dénoncé la semaine dernière le fait que certains lobbies poussaient à faire « allégeance à un pays étranger », en référence à Israël et AIPAC.

Ces déclarations ont indigné des parlementaires des deux partis, qui ont estimé qu’elles rappelaient les vieilles accusations antisémites de « double loyauté ».

Exact.

Les juifs n’ont qu’une loyauté, celle envers leur race.

C’est aussi simple que ça.

D’autant plus qu’en février, Ilhan Omar avait déjà provoqué un tollé en affirmant que l’Aipac finançait « les responsables politiques américains pour être pro-Israël ». Des propos qui piochaient dans « la rhétorique antisémite de « l’argent juif » « , avait notamment dénoncé un démocrate, Eliot Engel.

Lol, Engel est un gros youtron.

Encore une fois : la vérité est antisémite.

En réponse à la polémique, les chefs démocrates avaient prévu de soumettre au vote, en principe mercredi, une résolution dénonçant l’antisémitisme à la chambre basse, où ils détiennent la majorité.

Mais des parlementaires démocrates se sont indignés, estimant qu’Ilhan Omar était particulièrement critiquée parce que femme, noire et musulmane.

Pourquoi ne pas aussi condamner les insultes islamophobes dont a fait l’objet l’élue; ou encore Donald Trump, qui avait déclaré voir des gens biens « des deux côtés » après des manifestations anti-racistes et de néo-nazis à Charlottesville (Virginie) en 2017 ?, ont-il avancé.

Face à la fronde, les dirigeants démocrates ont finalement indiqué mercredi qu’aucune date n’avait été encore fixée pour le vote sur la résolution, encore en cours de rédaction.

Ilhan Omar et Rashida Tlaib, l’autre élue musulmane au Congrès, sont au centre d’une polémique depuis qu’elles ont annoncé leur soutien au mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions).

La démocratie sémitique repose, dans tout l’Occident, sur un système qui a pour échelle de valeur, par ordre croissant, tout ce qui est à l’opposé de l’homme blanc hétérosexuel en âge d’enfanter.

Sur cette échelle, Ilhan Omar coche absolument toutes les cases. Les gens marrons soutiennent ce système victimaire juif si il est construit à leur profit aux dépends des Blancs.

Mais ces mêmes gens marrons ne marchent plus si cela implique de désavouer une /femme /musulmane /noire et /immigrée.

La réaction des juifs consiste alors à mobiliser leurs golems blancs pour ramener le calme.

Sauf que cela a pour seul effet d’exciter encore davantage la base marron du Parti Démocrate.

Et Trump a fait exactement ça. Par cynisme bien sûr, ce qui est vraiment la seule circonstance atténuante de ce repoussant numéro de soumission hébraïque.

En fait, les juifs sont à l’offensive dans tout le monde occidental, notamment contre la gauche radicale dont la mélanisation progressive rend de plus en plus difficile le soutien inconditionnel à Israël, le vatican de la juiverie internationale.

Parce que les gens marrons n’aiment pas qu’on tue d’autres gens marrons, tout simplement.

Aussi surprenant que cette réalité soit pour le cerveau d’un gauchiste blanc, tous les peuples de cette terre fonctionnent sur la base de la préférence raciale. C’est particulièrement vrai des juifs.

Tant que ces juifs et ces métèques tiraient ensemble contre les Blancs américains, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Mais maintenant que les juifs commencent à montrer les dents contre la moindre manifestation d’indiscipline dans les rangs marrons, les choses tournent au vinaigre.

Dans ce segment de CBS, une commentatrice parle de « rupture générationnelle » entre les boomers « juifs » et la nouvelle génération, i.e. les métèques marrons.

C’est en fait la répétition du scénario britannique.

Nous avons longuement parlé de la façon dont les juifs ont tenté de renverser Jeremy Corbyn, leader du Parti Travailliste britannique.

Pour en revenir au Parti Démocrate – le parti de Hillary Clinton et de Barack Obama -, c’est un fief juif. Ce parti de gauche, outre l’invasion planifiée des USA par des dizaines de millions de migrants du tiers-monde, était adepte des guerres juives au profit d’Israël.

Comme en Syrie avec les conséquences que l’on sait pour nous, en Europe.

Mais si le Parti Démocrate devient la caisse de résonance des métèques marrons, y compris musulmans, les choses vont devenir très compliquées pour les juifs.

Et plus les choses deviennent compliquées pour les juifs, plus elles deviennent faciles pour les Blancs.

Je suis très à l’aise avec ces femmes marrons, musulmans ou non, qui veulent éradiquer les Blancs. Parce qu’elles le disent clairement depuis le camp d’en face, à la différence des juifs, infiltrés partout dans la strate dirigeante de la société américaine.

Commenter l’article sur /dempart/